Page 17

Photos une statue grâce à Internet

  

UNE STATUE GRACE A INTERNET!


Mes insomnies me font souvent naviguer sur Internet toujours à la recherche de choses intéressantes sur ma sainte préférée.


Il y a un an, je suis arrivée je ne sais comment sur un blog où L. racontait que depuis plusieurs mois il détenait une statue de sainte Germaine et ne savait qu'en faire, elle l'encombrait plutôt qu'autre chose... En février 2008, j'arrive donc sur la discussion suivante datant d'une année en arrière. De L., lundi 26 février 2007 à 17h53 : "Depuis quelques mois je suis dépositaire d'une statue de sainte Germaine qui vivait au XVIe siècle dans la banlieue de Toulouse à Pibrac. Cette statue mesure 80cm de haut se trouvait dans une niche sur un mur d'une vieille maison de Toulouse maintenant démoli. Cette statue a atterri chez moi car la maison appartenait à l'oncle du beau-frère du cousin... bon passons. C'est une statue du XIXe siècle en plâtre comme on en faisait beaucoup et qui n'a pas de valeur marchande. Elle aurait besoin d'un petit coup de pinceau et j'éprouve quelque scrupule à l'amener à la décharge : reste de mon éducation et de conservatisme paysan!" Et voici les commentaires qui ont suivi : De S., lundi 26 février 2007 à 18h39 : "Malheureux, ne jette pas cette statue! Sais-tu que sainte Germaine est l'objet d'une grande dévotion, en particulier chez les gens du voyage ? Sainte Germaine de Pibrac est le deuxième lieu de pèlerinage du Sud-Ouest après Lourdes. Tu peux rapporter cette statue au prêtre de Pibrac, si tu ne sais vraiment pas quoi en faire, mais je te conseille de la garder..." De O., lundi 26 février 2007 à 22h39 : "Non, non, non, on ne jette pas les statues, surtout de sainte Germaine. Ecoute S., c'est la voix de la sagesse et conserve-la. Tu feras des heureux ou des heureuses." Vivement intéressée par cette conversation, je me renseigne auprès de L. et lui laisse le message suivant, mercredi 6 février 2008 à 19h56 : "J'arrive peut-être un peu trop tard... mais si vous êtes toujours en possession de cette statue, sachez qu'elle m'intéresse, j'habite à Pibrac et suite à un voeu exaucé par sainte Germaine, ma vie gravite autour de cette grande sainte." Quelle ne fut pas ma joie d'apprendre que la statue est encore dans son grenier. Il m'explique que le propriétaire de la statue, qu'il connaissait un peu, est aujourd'hui décédé et ne voulait absolument pas la détruire; il portait d'ailleurs un intérêt  particulier à cette statue et pourtant ce vieil homme n'était pas croyant... L. accepte de me l'offrir, tout heureux qu'elle tombe dans de bonnes mains. Mon rêve n'était-il pas d'avoir une statue de sainte Germaine ? Le 16 février 2008, L. me remet ce bel objet d'une trentaine de kilos. J'ai pris un réel plaisir à la repeindre et elle trône désormais dans mon jardin à Pibrac. Quelle joie tous les matins d'ouvrir les volets et d'apercevoir que sainte Germaine est là. Bénie par le père Philippe, elle illumine non seulement mon jardin mais aussi mon coeur. Un grand merci à son donateur et merci... Internet!

Nadine


Actuellement, ma statue se trouve depuis le 18 juillet 2009 dans la fontaine Sainte-Germaine suite au vandalisme d'avril 2009, je l'ai prêtée dans l'attente qu'une autre vienne prendre sa place... Ce prêt me tenait à coeur car ma mère était en cette période-là aux soins intensifs, hospitalisée après intervention chirurgicale suite à un cancer du côlon.